Qui sommes-nous?

L’ abri côtier Urgence Femmes

 

  • Historique de l’association

consulting-1739639__340

1975 : Claude Michel crée et anime « le groupe femmes » à Concarneau

1977 : le groupe crée un refuge pour les femmes fuyant la violence de leur conjoint, dans le grenier d’un collège désaffecté, le premier refuge pour femmes battues en France, hors de Paris. Ensuite, la Ville prend le relais pour le fonctionnement du refuge. Le « groupe femmes » cesse de fonctionner, puis la Ville cesse de faire fonctionner le refuge.

1999: un SDF meurt de froid dans la rue. Anne Marie Lourau crée une association et un refuge pour les SDF. Ce fut la première version de « L’Abri Côtier ». Ensuite, la Ville crée un refuge de 12 places pour les hommes SDF et 2 pour les femmes (sans enfants !).

A la disparition d’Anne Marie, Claude a pris le relais et a transformé l’Abri Côtier en Abri Côtier Urgence Femmes, association d’aide aux femmes victimes de violences, mais en gardant son nom d’origine en hommage à Anne Marie.

C’est sous cette forme que l’association fonctionne actuellement.

Depuis octobre 2011: son périmètre d’action s’est élargi avec la création d’une antenne qui couvre le secteur de la Cocopaq (communauté de commune du pays de Quimperlé qui regroupe 16 communes), l’Abri Côtier Urgence Femme du pays de Quimperlé.

 

Les missions:

L’association « L’Abri Côtier  Urgence Femmes « est une association de bénévoles qui a pour buts :

– L’accompagnement de personnes victimes de violences intra-familiales en situation
d’urgence.
– L’écoute et l’accompagnement après l’urgence
– L’information et la prévention auprès de publics dont les scolaires.
Son action s’exerce sur Concarneau et les communes environnantes.

door-1574304__340

Les membres actifs s’engagent à respecter une confidentialité totale sur les situations suivies.

  • Accueil téléphonique 24h/24h par les bénévoles et permanence les jeudis de 10h30 à 12h.

  • Un groupe de parole est proposé un samedi par mois à Concarneau

  • L’association ne possède pas d’hébergement. Cependant, si la situation le nécessite l’association peut accompagner dans certaines démarches : recherche d’un logement d’urgence (hôtel par le 115 en première urgence, puis logement d’urgence, jusqu’à l’accès au logement pérenne), colis alimentaires…

  • Les membres actifs sont en contact avec les différents partenaires qui agissent auprès des victimes : gendarmerie, police, services sociaux, bailleurs sociaux, médecins, avocats, associations, acteurs de l’insertion professionnelle (CIDFF, Agora Justice, l’Escale, etc…).

  • De plus, dans le cadre de sa mission de sensibilisation, l’association organise des événements publics , notamment autour du 8 mars ( journée internationale des droits des femmes) et le 25 novembre (journée internationale pour l’élimination de la violence conjugale).

0 Partages
www.000webhost.com