La violence conjugale : qu’est- ce que c’est ?

image-site-3

Coups de poings, gifles, blagues humiliantes, étranglement, brûlures, sévices sexuels, harcèlement, humiliation, menaces, séquestration, destruction de biens…
La violence conjugale est un processus au cours duquel un partenaire va développer des comportements de plus en plus violents, multiplier les rapports de force et les abus de pouvoir à l’encontre de l’autre dans le but de le contrôler, le dominer, le soumettre à sa volonté.
La violence instaure un fonctionnement familial reposant sur la peur, le contrôle, l’emprise. Elle s’organise dans une sorte de spirale dont l’intensité et la fréquence augmentent avec le temps.
Vivre dans un climat de violences conjugales demande une énergie incroyable. Supporter les humiliations, les insultes, les remarques dévalorisantes, les atteintes physiques ou sexuelles, entraîne une tension psychique permanente.

image-site-2

 

Il y a différents types de violences:

  • La violence verbale, ce sont les éclats de voix, les cris et les hurlements, sans raison importante comme pour avertir d’un danger. C’est aussi une voix suave utilisée pour proférer des menaces, des injures ou des sarcasmes. Le langage peut être ordurier et injuriant et les propos exprimer de la raillerie ou des critiques avec l’intention de blesser la personne visée

  • La violence physique, ce sont les coups de poing et de pied, les gifles… toute contrainte physique d’une personne sur une autre, tous sévices corporels dans le but de contrôler, tels que secouer, séquestrer, écraser contre un mur, brûler. C’est la forme la plus visible de violence. Elle se manifeste par des gestes et laisse des traces visibles.

  • La violence psychologique, c’est déprécier, dénigrer ou diminuer la personne. C’est aussi manipuler, faire perdre la confiance en soi, menacer, intimider. Elle s’exerce de manière sournoise et insidieuse par des gestes, des postures, des regards et des paroles dans le but de blesser ou de contrôler la personne sur le plan émotionnel.

  • La violence sexuelle, c’est traiter une personne, quel que soit l’âge ou le sexe, comme un objet sexuel, la forcer à participer à des activités sexuelles contre son gré, l’obliger à regarder du matériel pornographique… Elle a pour but de satisfaire un besoin sexuel contre le gré de la personne. Le viol et l’inceste en sont des manifestations, comme le harcèlement sexuel que l’on retrouve surtout en milieu de travail.

  • La violence économique, c’est être empêché de disposer de son argent ou de s’acheter des biens, d’être obligé de quémander même pour les choses essentielles, de se faire enlever son salaire ou toute autre forme de revenus. Elle a pour but d’accentuer la dépendance de la victime ou de renforcer son statut d’être inférieur ou irresponsable. Dans le milieu de travail, c’est le refus d’une promotion, de vacances, c’est proférer des menaces de licenciement, faire exécuter du travail supplémentaire sans rémunération.

    woman-144106__340

     

0 Partages